Logo

LA POSE DU PARQUET

IMPORTANT

Les parquets se mettent en place lorsque tous les autres travaux sont terminés, maçonnerie et plâtrerie sèches.
Stocker les lambris dans la pièce à décorer, paquets ouverts au moins 3 jours avant la pose, une semaine étant l'idéal.
Le parquet ne nécessite pas une chape lisse ; la mise à niveau s'obtient à la pose des lambourdes, ces lambourdes étant des solivettes de 25 à 80 mm d'épaisseur sur lesquelles se cloue le parquet.

Le parquet ne nécessite pas une chape lisse ; la mise à niveau s'obtient à la pose des lambourdes, ces lambourdes étant des solivettes de 25 à 80 mm d'épaisseur sur lesquelles se cloue le parquet.

Le parquet se pose d'une façon générale  " à l'anglaise " (lames disposées parallèlement).

    Le parquet à l'anglaise est dit :
  • A coupe de pierre lorsque les lames sont de même longueur et que les joints, à travers bois, sont chevauchés suivant un espace régulier.

  • A joints sur lambourdes lorsque les extrémités des lames reposent sur les lambourdes.

  • A joints perdus lorsque les lames sont de longueur disparate et les joints répartis irrégulièrement.


  • LA POSE DU LAMBRIS

    IMPORTANT

    Les lambris se mettent en place lorsque tous les autres travaux sont terminés, maçonnerie et plâtrerie sèches.
    Stocker les lambris dans la pièce à décorer, paquets ouverts au moins 3 jours avant la pose, une semaine étant l'idéal.

    Avant la mise en œuvre du produit, il est conseillé au professionnel poseur de vérifier l'humidité de quelques lames et de contrôler rapidement les dimensions. Il est clair que si les conditions de mise en œuvre ne sont pas respectées le fabricant ne peut être tenu responsable après coup, soit d'une reprise d'humidité anormale, soit de variations dimensionnelles inadmissibles dues à la mise en œuvre.

      Dans les pièces humides, il est indispensable de respecter certaines règles :
  • assurer une excellente ventilation entre le mur et les lambris ;
  • poser les lambris de préférence verticalement.
  • Dans le cas d'une pose horizontale, la languette doit toujours être orientée vers le haut.


    PREPARATION DU SUPPORT

    Les lambris se posent sur une ossature bois constituée de tasseaux, espacés au maximum de 60 cm. Ne pas oublier d'encadrer portes et fenêtres. Cette ossature permet de rattraper les inégalités d'un mur, de fixer les lames et d'assurer une ventilation naturelle entre le mur et les lambris, ventilation indispensable dans le cas de murs humides ou susceptibles de l'être.


    ETAT DU CHANTIER AVANT LA POSE

    Pose en revêtement intérieur

      D'après le D.T.U 36.1, la pose ne peut être entreprise que lorsque les conditions suivantes sont réunies :
  • les locaux sont à leur ambiance d'utilisation et protégés contre toute ré-humidification ;
  • les fenêtres sont vitrées
  • les plâtres et enduits ou raccords à base de liants hydrauliques sont terminés et secs (on considère généralement qu'un délai de séchage de 20 jours est nécessaire en atmosphère ventilée) ;
  • les parois et les sols des locaux sont nettoyés, les huisseries et bas de parois sont débarrassés de toute surépaisseur de plâtre, ciment, enduit, etc ...
    • Sont considérés comme secs :
  • béton et maçonnerie contenant moins de 4% d'eau ;
  • plâtre contenant moins de 5% d'eau.
  • De plus, pour les lambris vernis en usine, il y a lieu de ne commencer la pose qu'après finition des travaux de peinture.

    En aucun cas, les lambris en plafond ne sont posés avant les cloisons humides ou les cloisons en carreaux de plâtre.


    LA POSE DU LAMBRIS

    Les lames se fixent par clouage, côté languette, à l'aide de pointes « tête d'homme » ou plus facilement à l'aide de clips.
    Poser la première rangée de lames avec grand soin car c'est elle qui guidera toutes les autres.
    Angles rentrants, angles sortants, encadrements des ouvertures, des moulures et des baguettes d'angles en pin des Landes finiront les assemblages.

    Choix du sens de la pose :

      Dispositions classiques :
  • verticale ou horizontale pour les murs ;
  • horizontale sur un plan incliné (pièce mansardée) ;
  • dans le sens de la lumière pour un plafond.
    • Autres dispositions :
  • en oblique, en chevrons, horizontale et verticale sur le même mur ou en créant d'autres motifs.
  • Pose sur tasseaux

    La disposition des tasseaux ne doit pas entraver la circulation de l'air derrière les lames. Des espaces entre les tasseaux et des ouvertures de 50 cm2 par mètre linéaire en haut et en bas de la paroi sont ménagés.

    Les tasseaux peuvent être cloués ou vissés sur la paroi. Le nombre de fixations doit être au minimum de un point tous les 40 cm pour les éléments de longueur supérieure à 0.60 m et un point à chaque extrémité pour les éléments de longueur inférieure.

    La planéité générale des parois est satisfaisante si une règle de 2 m placée en un endroit quelconque ne révèle pas de flèche supérieure à 5 mm.

    La fixation des lames sur tasseaux ou lattes s'effectue par clouage, agrafage ou clipsage.

    Le clouage

    On utilise des pointes tête d'homme 35 x 10 ou 35 x 12, qui sont effacées au chasse clou, généralement placées côté languette (risque de fente moindre).
    Pour les lames présentant un bouvet dissymétrique, il est conseillé d'utiliser des pointes tête plate placées côté rainure.

    Le clouage est déconseillé lorsque les tasseaux sont de faible épaisseur (< 10 mm) et sont posés sur un support non clouable.

    L'agrafage

    Les agrafes sont placées côté languette ou côté rainure, selon le profil du lambris. La longueur minimale des agrafes est de 14 mm.

    Lorsqu'on utilise une agrafeuse pneumatique, il y a lieu de veiller à ce que le réglage de l'agrafeuse soit tel que l'agrafe ne s'enfonce pas trop profondément dans le bois et ne coupe pas les fibres.

    Le clipsage

    Le clips est fixé sur le support par des pointes ou des agrafes.
    Il permet le démontage des lames sans détérioration.